L'École Régionale du Premier Degré...

Établissement en 1962

établissement

organigramme 2020 2021
Organigramme 2020-2021

Présentation de l'ERPD

Les Ecoles Nationales du Premier Degré, ENPD, sont des établissements qui ont été créés par la loi du 10 avril 1954, décret d'application 59-1035 du 31 08 1959 pour répondre aux exigences de l'obligation scolaire à l'égard des enfants de familles non sédentaires, bateliers et forains, ils ont été créés sous la forme d'internat.

Le décret du 30 08 1985 qui transforme les ENPD en ERPD, et qui transfère les compétences de gestion et financement de l'Etat à la région, transforme du même coup ces établissement en EPLE, Établissements Publics Locaux d’Enseignement.

Le Décret du 29 mars 1993 étend l'accueil aux enfants de familles en difficulté passagère, une dérogation est accordée pour accueillir des enfants du 2ème degré (collégiens) L' ERPD de Strasbourg a été créé par décret du 18 décembre 1961, l'ouverture a eu lieu en septembre 1962.

L'externalisation des premières classes dans les écoles de secteur a eu lieu à la rentrée 1992/1993 et concernait les classes de CM1 et CM2.

Puis l'externalisation des dernières classes dans les écoles de secteur s'est fait à la rentrée 2007/2008 et a concerné les classes de CP CE1 CE 2.

L'établissement est fermé le week end depuis 2005.

De 1954 à 1976 10 ERPD ont existé : Conflans sainte Honorine [78], Lille [59], Strasbourg [67], Barentin [76],Douai [59], Saint Mammès [77], Dombasle [54], La Verrière [78], la Boissière [78], Chalon sur Saône [71]

Depuis 1976 seulement 8 ERPD subsistent. Les ERPD de Dombasle et Chalon sur Saöne ont du fermer.

Aujourd'hui l'établissement de Strasbourg a une capacité d'accueil de 120 élèves. Cependant compte tenu de l'organisation ancienne des bâtiments, l’établissement accueille, avec l'accord de la DSDEN (Direction des Services Départementaux de l’Éducation Nationale) une centaine d'enfants chaque année.

Les internes, enfants et adolescents, sont répartis en quatre groupes de vie, que nous appelons secteurs.
Chaque secteur porte un nom à connotation batelière, car l'ERPD était anciennement une école qui accueillait les enfants de bateliers et de forains.

  • Le secteur des Mousses est un secteur mixte qui accueille des petits garçons et petites filles âgés de 6 à 8 ans (CP, CE1, CE2)
  • Le secteur des Proues est un secteur qui accueille les filles âgées de 9 à 10 ans (CM1 et CM2).
  • Le secteur des Vikings regroupe des garçons âgés de 9 à 10 ans (CM1 et CM2).
  • Le secteur des Collégiens regroupe tous les jeunes inscrits au collège.

A la rentrée de septembre 2020 les secteurs Proues et Vikings vont fusionner afin de devenir mixtes. Les deux secteurs accueillerons indifféremment des garçons et des filles scolarisés en classes de CM1 et CM 2.

Bien évidemment comme en secteur Mousses et Collégiennes des chambres seront dédiées aux filles et d'autres aux garçons.

Le secteur des collégiens est divisé en deux sous secteurs que sont les collégiens et les collégiennes.
La priorité est donnée à l'accueil des collégiens en classe de 6ème et de 5ème.
Les collégiens déjà internes à l'ERPD en 6ème ou 5ème ont la possibilité de poursuivre et de rester internes en classe de 4ème et 3ème.

Les élèves scolarisés en classe de Segpa ne peuvent pas être accueillis à l'ERPD. Toutefois les familles des enfants scolarisés en Segpa et qui souhaitent un internat peuvent prendre attache avec l'EREA Henri Ebel, Établissement Régional d'Enseignement Adapté, 34 rue de Sodbronn, 67400 Illkirch-Graffenstaden, téléphone 03 90 40 36 00.

A noter que l'établissement ne dispose pas d'un plateau technique constitué de professionnels, tels que, psychiatre, pédopsychiatre, éducateurs spécialisés, médecins, ..... aussi l'établissement n'a pas vocation à accueillir des enfants identifiés par la MDPH comme souffrant de troubles sévères et graves de comportement.
L'établissement n'est ni un ITEP ni une MECS.

Une des conditions pour que l'internat puisse être bénéfique est que les internes accueillis doivent adhérer au projet éducatif d'internat.

Déclaration des droits de l’homme et du citoyen du 26 août 1789

ORGANISATION FONCTIONNEMENT DE LA STRUCTURE


Dans chaque secteur sont affectés 4 enseignants éducateurs qui ont en charge le quotidien des enfants en dehors du temps scolaire.
Chacun de ces quatre enseignants est référent d'un petit groupe de 6 ou 7 enfants. Ainsi l'enseignant éducateur référent assurera les temps quotidiens d'étude, rencontrera les enseignants des écoles, remettra le livret d'internat à la famille, établira le lien entre le travailleur social et l'internat, les praticiens et l'internat (CMP, CMPP, CRTLA, Hôpital de jour, maisons des adolescents, CAMPA, orthophoniste, orthoptiste, psychiatre, pédo psychiatre,...).
Il participera à l'ensemble des réunions et rencontres concernant les enfants dont il sera le référent.
Le suivi pédagogique de chaque enfant est mis en œuvre dans le cadre d'un projet personnel pédagogique rédigé par l'enseignant éducateur référent. Le projet pédagogique est présenté à la famille au courant du premier trimestre de chaque année.

Un livret d'internat est renseigné au même titre que le livret scolaire LSU, il est remis aux familles, en fin de chaque trimestre, sur rendez vous pris par l'enseignant éducateur référent. Une copie est adressé aux deuxièmes parents et aux travailleurs sociaux.

Une infirmière scolaire assure l'accompagnement en santé des internes. Elle accompagne les enfants et adolescents dans la prise de leurs médications auxquelles doit toujours être jointe l'ordonnance.
La prise de médicaments le dimanche soir est assurée par la familles.

Une psychologue de l'Education nationale peut mettre en place un suivi psychologique. Aucun suivi ne pourra avoir lieu sans l'accord des parents.

L'assistante sociale scolaire se tient à la disposition des familles pour toute difficulté relevant de situation éducative mais aussi financière.